Rensiegnement des Ecole des football en suisse | Football | F

Avatar

Please consider registering
Guest

sp_LogInOut Log In sp_Registration Register

Register | Lost password?
Advanced Search

— Forum Scope —




— Match —





— Forum Options —





Minimum search word length is 3 characters - maximum search word length is 84 characters

sp_Feed sp_TopicIcon
Rensiegnement des Ecole des football en suisse
No permission to create posts
February 20, 2017
1:25 am
Avatar
kamerpower
Admin
Forum Posts: 57
Member Since:
February 14, 2017
sp_UserOfflineSmall Offline

Rensiegnement des Ecole des foot en suisse - Centre de formation de football.

 

La Suisse et ses filières de recrutement - Rensiegnement des Ecole des foot en suisse: 

Le football est aujourd’hui, même en Suisse, avant tout une affaire de gros sous. Durant les deux périodes de mutations auxquelles nous avons droit chaque saison, les rumeurs, les chiffres et les téléphones s’affolent.

Derrière ces transactions se cachent des clubs, des agents, des joueurs qui cherchent, et c’est légitime, à tirer profit du système, que ce soit pour le club qui cherche à renflouer ses caisses ou le joueur qui cherche à se relancer ou à passer un cap en « arrosant » son agent au passage, les raisons d’être de ces périodes de transferts sont nombreuses et sont, il faut le dire, une aubaine également pour les médias qui enregistrent hausses des fréquentations sur hausses de fréquentations à coup de buzz, de rumeurs souvent infondées. Aujourd’hui nous partons à la découverte d’une partie de ce grand puzzle que sont les transferts, zoom sur notre petit marché helvétique.

Ces dernières années le FC Bâle a mis en place une filière égyptienne en collaboration étroite avec l’agence « SPOCS sports consultants » qui rapporte des succès certains, financiers, tel que la vente record pour 17 millions de CHF de Mohamed Salah en direction du club londonien de Chelsea ou encore sportifs avec l’arrivée de Mohamed Elneny suivie cet été de celle d’Ahmed Hamoudi (autre joueur bâlois sous contrat avec SPOCS, Ivan Ivanov qui, avant sa blessure au genou et sa rechute avait laissé entrevoir de belles qualités). Rensiegnement des Ecole des foot en suisse .

Le partenariat du club rhénan a servi d’appel d’air à Lucerne, puis à Grasshopper, qui ont accueilli une perle égyptienne, le virevoltant Kahraba (27 matchs, 9 buts), malheureusement l’idylle a mal terminé car contrairement au FC Bâle qui en plus d’accueillir des joueurs talentueux est capable de mettre en place un encadrement et un suivi de haut niveau (ils essaient toujours de recruter des duos, Salah-Elneny puis maintenant Hamoudi-Elneny ou encore Suchy-Vaclík) qui permettent de contrôler les joueurs à fort tempérament, ou simplement de les accompagner, aider, dans leur nouvelle vie. Impossible d’imaginer une « affaire Kahraba » avec une structure pareille.

Hormis le FC Bâle d’autres clubs développent des tendances de recrutement pour un pays précis, le FC Sion est par exemple fortement axé sur le Sénégal d’où viennent les N’Doye, Elhadj Ciss ou encore Moussa Konaté. Il arrive également que le filon soit général en Suisse, sans club ferme, les joueurs sont placés aux 4 coins du pays.

Derrière ses filons se cachent des agents, véreux, corrects, ou carrément philanthropes, les profils divergent mais ils sont bien présents. Pour la dernière catégorie nous pourrions citer Karl Messerli qui a introduit des jeunes nord-coréens sur le territoire national, avec une réussite relative jusqu’à présent (Kwang-Ryong Pak , prêté par le FC Bâle est remplaçant avec Vaduz, Jong-Hyok Cha enchaîne les matchs avec Wil et 3 jeunes se forment dans le centre du FC Zurich). Messerli qui essaie actuellement de convaincre d’autres clubs d’accueillir des jeunes nord-coréens sortira gagnant de ce drôle de pari uniquement si une revente à un autre club a lieu, difficile d’en être certain tant le talent de « ses » joueurs semble loin des derniers du championnat Suisse à avoir rejoint l’étranger en contrepartie d’une belle somme de liquidités.

Rensiegnement des ecole des foot en suisse: centre de formation de football en suisse recrutement 

Autre provenance à la mode, Israël à qui ont doit notamment le très talentueux Munas Dabbur qui porte, à lui seul un GC en déliquescence sur ses épaules depuis le début de la saison ou encore Paulo Sousa qui entrainait encore le Maccabi Tel Aviv la saison passée, club qui a formé le premier nommé ainsi qu’un autre israélien du championnat, Nisso Kapiloto. Ce dernier refait gentiment surface avec Saint-Gall après une blessure au bras survenue l’automne passé, quelques semaines après son arrivée qui l’avait vu s’imposer dans la défense des « Brodeurs ».

Munas Dabbur qui a fait ses débuts avec l’équipe nationale en juin 2014 face au Honduras n’est pas le seul international israélien du pays, le deuxième, Avi Rikan (3 sélections) est sous contrat avec le FC Zurich jusqu’en juin 2016, sa qualité et son punch son unanimement reconnu par les spécialistes. À noter qu’un autre Israélien a rejoint la Suisse cet été, sans être toutefois apparu ne serait-ce qu’une minute depuis sous ses nouvelles couleurs, il s’agit de Lotem Zino lié jusqu’en juin 2017 avec le FC Thoune qui est handicapé par une déchirure des ligaments croisés du genou droit survenue à l’entraînement dans les jours suivants sa signature. Rensiegnement des Ecole des foot en suisse. 

Outre ces derniers exemple, une tradition de recrutement de joueurs ivoiriens existe en Suisse, que ce soit dans le passé ou en ce moment même, elle est gage d’une certaine réussite, Seydou Doumbia hier, Thierry Doubai ou Xavier Kouassi aujourd’hui en sont les meilleurs exemples. Leurs points communs ? Leur agent et/ou un passage aux Young Boys de Berne. Universal Management SA est la boîte du principal « fournisseur » d’Ivoiriens en Suisse, Jean Bernard Beytrison, c’est lui qui a notamment ficelé le transfert du récent champion d’Afrique Seydou Doumbia en direction de la Roma lors du dernier mercato, c’est lui également qui négociera peut-être dans un futur proche celui de son petit frère Ousmane qui évolue lui… au Servette. Car la politique du club bernois semble désormais axée sur la formation de jeunes talents issus de leur propre centre ce qui laisse peu de place à des jeunes étrangers, bien qu’il en reste, comme Yayu Kubo par exemple.

Autre Ivoirien sous contrat en Suisse, Sékou Sanogo est coaché par l’agence Rogon qui gère notamment la fratrie Rodriguez (Roberto, Ricardo & Francisco). Dans un autre registre on retrouve Yapi Yapo (encore un dont les genoux sont fragiles !) pour lequel les agents de Giallanza Sport GmbH ont réussit à prolonger, et ce malgré une blessure, un contrat qui arrivait à échéance au terme de la saison. Dernier arrivé Adama Traoré est annoncé sans agent, une chance pour Jean Bernard Beytrison d’agrandir sa collection ?

Comme nous venons de le voir les Ivoiriens semblent en général s’acclimater avec une certaine facilité aux frimas de notre cher pays et à la langue spéciale qui du côté de Berne a dû faire peur à plus d’un « éléphant ». Mention spéciale à Seydou Doumbia qui partage seul avec Alex Frei le fait d’avoir réussi à terminer en tête deux fois du classement des buteurs de la 1ère division dans sa version « Super League » qui date de juin 2003.

Rensiegnement des ecole des foot en suisse: centre de formation de football en suisse recrutement 

Forum Timezone: Africa/Douala

Most Users Ever Online: 23

Currently Online:
3 Guest(s)

Currently Browsing this Page:
1 Guest(s)

Top Posters:

alondi: 1

Losseni Sidibé: 1

Afrinection: 1

Member Stats:

Guest Posters: 0

Members: 91

Moderators: 0

Admins: 1

Forum Stats:

Groups: 4

Forums: 11

Topics: 56

Posts: 59

Newest Members:

Sulivine Bongsurou, Tabot Collins, Clarance Mvouna, De Fortingo, Etebe Junior Emmanuel

Administrators: kamerpower: 57